OSTARA, fête du Printemps, signification

Publié le par Wolfshade de Kadath

 

 

 

OSTARA, fête de la résurrection,de la lumière et du renouvellement

 

Ostara sous ses différents noms : Oestara, Jour d’Eostre, Alban Eilir de son nom druidique, Festival des arbres, est l’équinoxe de Printemps.

La nuit et le jour sont d’égale durée. La terre se réchauffe par le soleil, la Grande Déesse Mère renaît , vierge. De vieille femme, elle redevient la jeune fille. Elle accueille le Dieu Cornu représenté par Imbolc le jeune dieu solaire qui vient de vaincre son rival par sa lance de lumière. Les créatures sauvages sont appelées à se reproduire, les végétaux à pousser. Ils conçoivent le Fils qui naîtra pendant Yule, neuf mois plus

tard. 

 

Récupérée et intégrée par les chrétiens dans leurs mythes afin de supplanter les anciennes traditions, comme la plupart de leurs fêtes telles que Noël ou la Toussaint, cette fête correspond à Pâques, bien que les dates ne correspondent pas directement avec le calendrier que nous connaissons. Ironiquement, dans le cœur et les habitudes des gens, c’est toujours les œufs et les lapins qui ressortent de tout cela. Ne cherche-t’on pas le lièvre de mars ? Malgré qu’on ait voulu les occulter les détruire ou les transformer, nos anciens rites sont en nous, héréditaires, même appelés sous d’autres noms. Le culte harmonieux de la Nature va de soi, tout simplement.

 

SunEgg  

 

 

Cette fête est chargée de symboles païens très présents aujourd’hui. En effet, nous mangeons des lapins en chocolat, des œufs. Le lièvre est l’animal sacré d’Eostre, il est symbole de fertilité.

L’oeuf, est symbole de la genèse du monde. En égyptien le mot oeuf est féminin et de lui le dieu jaillira, il organisera le Chaos en donnant naissance aux êtres différenciés. Il est à la fois Fils et Père. De nombreux cultes considèrent que l’univers provient d’un œuf appelé l’œuf cosmique. Tout comme la graine, il représente la création, la vie qui s’apprête à naître après une période de maturation. L’œuf est aussi le symbole de la résurrection, il est beaucoup plus re-naissance que naissance. Le jaune représente le Dieu, le blanc la Déesse.

Quand les petits enfants cherchent des œufs dans le jardin à Pâques, ils assurent en quelque sorte la renaissance du Printemps, et repartent ainsi aux origines de l’humanité. Jadis les œufs de différentes formes et couleurs étaient ramassés dans les nids et mangés pendant les rituels. Puis on les a décorés. La pratique de décoration des œufs toujours en vogue existe depuis fort longtemps.

L’œuf est une représentation de la puissance de la lumière. Ostara signifie très probablement Aurore, le lever du soleil à l’Est. En allemand, Est se dit Ost, et en anglais East. C’est donc le retour de la lumière et de la vie, de la nature verdoyante. L’Alban Eiler, une des 8 grandes fête Celtes, signifie « la lumière de la terre » : c’est le cycle de la fertilité, de la joie, de la création de soi-même, de l’impulsion. Avant on allumait des feux à l’aube pour symboliser ce renouveau, maintenant sonne les cloches, on fabrique des œufs en chocolat pour notre plus grand plaisir quand même.

Quant au sacrifice de l’agneau pascal que l’on trouve en cette période, s’il se réfère le plus souvent à la tradition juive qui sacrifiait un agneau sans défaut pour s’attirer la miséricorde divine, il était très répandu chez les peuples païens en toutes sortes d’occasion. On peut lui rapprocher le signe du bélier, présent à l’équinoxe du printemps. Le soleil entre alors dans le signe zodiacal du bélier.

Ostara est la grande période de nettoyage physique et spirituel et de revitalisation. Cest la période où nous pensons à nous renouveler complètement. Dans nos relations, nos aspirations, nos pensées…. On fait aussi le grand nettoyage de printemps à la maison pour se débarrasser des énergies négatives, dans le jardin on plante, on nettoie, on sème. On prend de nouvelles habitudes en se débarassant des anciennes. Les forces d’énergie Yin et Yang, masculine et féminine s’équilibrent.

Ostara, processus joyeux de la reconstruction est la célébration de la vie sur la mort.

C’est le moment des rituels de prospérité et de croissance.

 

Couleurs à utiliser : vert clair, jaune, blanc, rose, violet.

 

Encens : jasmin, oliban, cannelle, benjoin, musc, verveine.

 

Plantes : toutes les fleurs du jardin et de la nature qui fleurissent en ce moment.

Publié dans Fêtes païennes

Commenter cet article

Annick 20/05/2011 18:06



Voilà qui m'apprends des choses très intéressantes dont on parle bien peu et trop méconnues.



Katell 22/03/2011 18:25



Ce post est passionnant et très documenté, merci ! Moi je ne me sens pas loup mais je suis descendante d'une lignée d'herboristes celtes... J'adore connaître un peu plus de nos origines, les
fêtes religieuses ayant tenté de faire oublier les rites plus anciens.


D'autre part, j'adore Will Vidinic et tes maisons sont dignes des siennes, bravo !


 



Wolfshade de Kadath 22/03/2011 21:42



Katell,  merci pour ton com,  c'est très sympa.  Les gens intéressés par leurs véritables racines sont rares. Normal, cela fait des siècles que l'on nous trompe avec de
fausses valeurs qui sont devenues valeurs de référence.  Ce qui est encore plus rare et même exceptionnel c'est de rencontrer quelqu'un qui soit attiré par cela et connaisse aussi les
artistes du patchwork.