Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Orchidées des champs : Orchis Morio ou Orchis Bouffon

Publié le par Wolfshade de Kadath

 

 

J'ai la chance de travailler dans un lieu privilégié implanté sur plusieurs hectares en pleine nature qui comporte des bosquets,  des pelouses naturelles où poussent toutes sortes de plantes de prairies sèches et humides.  On y trouve les deux, il y a des endroits secs et d'autres plus humides et légèrement marécageux.

En ce moment pousse l'Orchis Morio, ou Orchis Bouffon.   Cette petite bulbeuse de 10 à 20 cm,  violette,  rose ou blanche pousse dans les prairies maigres,  sèches ou humides ainsi qu'en lisière des bois jusqu'à 1500 m d'altitude.  Elle n'aime pas les pelouses amendées ni l'engrais.  Dans ce lieu toutes les conditions sont réunies pour sa croissance.  Elle pousse seule ou en groupe. Ici on la trouve le plus fréquemment dans le coloris violet  -  les blancs et les roses  sont  plus rares :

 

Orchis 02

 

 Orchis 04

 

 

En rose et blanc  :

 

  Orchis morio blanc 04

   

 

Orchis 10

 

La prairie d'orchis  :

 

Orchis morio colonie de près 09

 

Orchis morio et boutons d'or en colonie 14

Partager cet article

Repost 0

Patchwork : tutoriel petite chemise en pliage

Publié le par Wolfshade de Kadath

  Il y a beaucoup de visites pour ce post et peu de commentaires -  je pense que ce tuto,  il est vrai pas  au top sert quand même à pas mal de monde-  ça peut être sympa de laisser un com  - ici ou sur le post de la pochette des petites chemises juste un peu plus loin -    bonne visite et bonne continuation à tous les visiteurs - 

 

 

Pour une chemise de 14 cm de haut (avec le col) par 15 cm de large (de pointe à pointe des manches).  Prendre un rectangle de tissu de 22x33 cm,  coutures comprises.   Pour une autre dimension recalculer les mesures proportionnellement.  J'en ai fait de toutes petites.

1) marquer le milieu sur le tissu

2) faire un tube en piquant (endroit contre endroit)  d'une extrêmité  (à droite sur le dessin) sur une longueur de 23 cm. Ouvrir et repasser la couture.

 

Tuto chemise 12

 

 Positionner la couture sur les marques du milieu prises en début  et fermer le côté non libre (côté droit sur le dessin 2).

 

Retourner, repasser, bien sortir les coins de l'extrêmité fermée qui va servir pour le col.   Plier ce tube en 2,  sur la largeur,   à 15 cm du côté fermé,  donc pas tout à fait la moitié.   

Plier ensuite vers l'extérieur sur 1,5 cm  de haut le fond du tube pour avoir le col  (à droite sur la photo ci-dessous).    Puis à 4,5 cm de la pliure du milieu,  plier en diagonale chaque côté du col (déjà replié) sur la couture du milieu (entre les lignes grises sur la photo) :

 

Tuto chemise 05

 

Pour les manches :   sur le côté ouvert  (bas de la photo suivante).  prendre chaque extrêmité du tube et  les ramener perpendiculairement à hauteur du 1er point de la couture du milieu.  Cela donne une forme de coque de bateau.

Avec les pointes obtenues :  les replier le long du corps de la chemise ; cela forme un triangle de chaque côté :

 

 

Tuto chemise 07

 

Il ne reste plus qu'à rabattre cette nouvelle moitié du bas juste sous le col ;  fixer le col par un petit point,   ainsi que les pliures des manches.  Poser quelques mini boutons ou ce qu'on voudra pour terminer  et décorer :

 

2011033020110330 10

 

 Voilà,   c'est très simple et rapide à faire.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Patchwork

Partager cet article

Repost 0

Mes patchs: pochette à courrier

Publié le par Wolfshade de Kadath

 

Une pochette à courrier "Les petites chemises",   avec  quelques tissus de récupération dont le jean.  Les petites chemises en pliage sont appliquées partiellement sur chaque  poche.  Dimensions totales  86x29 cm :

 

Pochette à courrier

Détail 2

 

Détail 1

 

Publié dans Patchwork

Partager cet article

Repost 0

Les mégalithes de Saint Just (35)

Publié le par Wolfshade de Kadath

 

 

 

LES MEGALITHES DE SAINT-JUST

LANDES DE LA GREE DE COJOUX ET DE TREAL , OU PAYS POURPRE, EN ILLE-ET-VILAINE

 

Le site mégalithique, de Saint-Just (35) en pays de Redon, n’est pas aussi médiatique que celui de Carnac dans le Morbihan. Cependant il est l’un des plus importants sites français et européens par la diversité de ses monuments. Le village de Saint-Just est proche de l’axe Rennes-Redon (D 177). L’accès au site, côté ouest du bourg, est libre et gratuit toute l’année, avec des sentiers pédestres balisés.

Les menhirs et allées couvertes qu’on y découvre sont disposés sur une lande appelée « Landes de la Grée Cojoux » dont le sol est constitué de schiste mauve, de grès rose et de conglomérats de poudinge de l’ère tertiaire. Une carrière voisine est actuellement exploitée pour en extraire ce schiste rouge/mauve très recherché dans la construction et la décoration paysagère pour sa couleur unique.

Ce terrain constitué de roches drainantes donne un sol acide et impropre à la culture, sauf pour le sarrasin qui accepte les sols très pauvres. Avant 1960 ces landes étaient utilisées en pâturages pour le bétail et pour l’extraction de sa roche. C’est pourquoi on y trouve de nombreuses mares non naturelles, pleines d’eau l’hiver et asséchées en été. La terre est spongieuse l’hiver, très sèche l’été.

Une grande variété de végétaux de terre acide pousse ici. Les couleurs de la lande changent au fil des saisons selon les plantes présentes. Des mauves et des violets pour les bruyères et l’orpin d’Angleterre, du jaune pour les ajoncs et les genêts, du blanc pour les hélianthèmes en ombelle et les asphodèles, et plein de petites plantes rases. Chaque saison apporte un nouvel aspect au paysage, qui est un régal pour les yeux. A noter qu’il est interdit de prélever des végétaux sur le site afin de le préserver, d’autant plus qu’il a été plusieurs fois victime d’incendies (accidentels ou pas). Le site est classé comme espace naturel protégé. Ces landes abritent quantité de petits animaux sauvages, mammifères, oiseaux, insectes, qui y trouvent nourriture et refuge. Raison de plus pour protéger cet endroit magnifique.

Afin de préserver la végétation de type « lande » et empêcher une végétation arbustive ou de type fougère et ronciers trop importante, l’entretien a été confié non seulement à des humains pour gérer les coupes et débroussaillages, mais aussi à des vaches écossaises et des chevaux mulassiers du Poitou pour le pâturage des prairies.

Les monuments que l’on rencontre ont pour noms : « Les alignements du Moulin », « L’allée couverte de Tréal », « Le Tribunal », « Le Four Sarrazin » ou « Pierres Chevêches », « L’oppidum de l’étang du Val », « le Château-Bû », « Les demoiselles de Cojoux » ou « Roches piquées ».

La légende des « Demoiselles de Cojoux » rapporte que chacun des menhirs représente une jeune fille pétrifiée pour avoir préféré danser sur la lande plutôt que d’assister aux vêpres … Trop rigolo quand on sait que ces menhirs ont été élevés sur la lande entre 4500 et 1500 avant J.C. Nos vénérables ancêtres n’avaient certainement pas connu les vêpreries à cette époque, invention récupératrice bien plus tardive. Cela dit en passant, je comprends aisément que des jeunes filles aient préféré danser sur cette lande si belle et si sauvage.

Le château de Bû est malheureusement entouré d’un haut grillage qui empêche d’approcher de près ce monument. Sans doute pour éviter les déprédations.

 

La construction du site s’est échelonnée sur plus de 3000 ans, du Néolithique à l’âge de Bronze. D’après les fouilles archéologiques effectuées, ces monuments mégalithiques sont donc des monuments funéraires, cultuels, ou des sanctuaires. On y trouve des dolmens à couloirs, des tombes en fosse, des tertres tumulus.

Ce lieu est vraiment un lieu saint à la mémoire de nos ancêtres qui l’établirent. Il dégage vraiment une force régénératrice.

Quelques sites et adresse à consulter pour de plus amples informations :

 

www.landes-de-cojoux.com

http://payspourpre.e-monsite.com 

 

Renseignements et visite du musée : Maison Nature et Mégalithes, 10 allée des Cerisiers, Saint-Just 35550 - Tél. 02 99 72 69 25

 

 

Alignement du moulin :

 

Alignement du moulin de dos 23 01

 

 

Le Tribunal et l'accusé :

Tribunal et accusé 30

 

 

 Les neuf du Tribunal :

Le tribunal 24 01

 

 

 

 

 Le mégalithe le plus spectaculaire du Tribunal.  En poudingue.  Il ressemble à un gros crâne avec des dents :

 

Un membre du tribunal 26 01

 

 

 La croix St Pierre : 

La Croix St Pierre 32

 

 

Allée creuse 33

Partager cet article

Repost 0

Coussin avec appliqué et dentelle Torchon

Publié le par Wolfshade de Kadath

 

Un coussin avec le motif d'un pamplemousse en appliqué,   quilting en écho,   et entourage d'un galon de dentelle au fuseau style Torchon,  que j'ai faite également :

 

Coussin appliqué

Publié dans Patchwork

Partager cet article

Repost 0

Mes patchworks : "Les vases bleus" ; piécé, appliqué

Publié le par Wolfshade de Kadath

 

 

 

Les vases bleus :

 

Ce quilt est encore le résultat d'un échange de blocs par correspondance,  avec un groupe plus restreint.  Deux participantes du Ohio Stars ont également participé à celui-ci.  Cela a donné les quatre blocs du milieu.  Chacune imposait un thème et fournissait  un ou plusieurs tissus.  Restait à trouver le design adéquat.  Les échanges sont une bonne expérience.

J'ai ajouté une bordure en appliqué pour finir le tout.  Piécé,  appliqué,  quilté main,  il mesure 1.30x1.30 m.

 

 

2010082320100823 12 01

 

 

2010082320100823 17 01

 

 

 

 

 

2010082320100823 21 01

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Patchwork

Partager cet article

Repost 0

OSTARA, fête du Printemps, signification

Publié le par Wolfshade de Kadath

 

 

 

OSTARA, fête de la résurrection,de la lumière et du renouvellement

 

Ostara sous ses différents noms : Oestara, Jour d’Eostre, Alban Eilir de son nom druidique, Festival des arbres, est l’équinoxe de Printemps.

La nuit et le jour sont d’égale durée. La terre se réchauffe par le soleil, la Grande Déesse Mère renaît , vierge. De vieille femme, elle redevient la jeune fille. Elle accueille le Dieu Cornu représenté par Imbolc le jeune dieu solaire qui vient de vaincre son rival par sa lance de lumière. Les créatures sauvages sont appelées à se reproduire, les végétaux à pousser. Ils conçoivent le Fils qui naîtra pendant Yule, neuf mois plus

tard. 

 

Récupérée et intégrée par les chrétiens dans leurs mythes afin de supplanter les anciennes traditions, comme la plupart de leurs fêtes telles que Noël ou la Toussaint, cette fête correspond à Pâques, bien que les dates ne correspondent pas directement avec le calendrier que nous connaissons. Ironiquement, dans le cœur et les habitudes des gens, c’est toujours les œufs et les lapins qui ressortent de tout cela. Ne cherche-t’on pas le lièvre de mars ? Malgré qu’on ait voulu les occulter les détruire ou les transformer, nos anciens rites sont en nous, héréditaires, même appelés sous d’autres noms. Le culte harmonieux de la Nature va de soi, tout simplement.

 

SunEgg  

 

 

Cette fête est chargée de symboles païens très présents aujourd’hui. En effet, nous mangeons des lapins en chocolat, des œufs. Le lièvre est l’animal sacré d’Eostre, il est symbole de fertilité.

L’oeuf, est symbole de la genèse du monde. En égyptien le mot oeuf est féminin et de lui le dieu jaillira, il organisera le Chaos en donnant naissance aux êtres différenciés. Il est à la fois Fils et Père. De nombreux cultes considèrent que l’univers provient d’un œuf appelé l’œuf cosmique. Tout comme la graine, il représente la création, la vie qui s’apprête à naître après une période de maturation. L’œuf est aussi le symbole de la résurrection, il est beaucoup plus re-naissance que naissance. Le jaune représente le Dieu, le blanc la Déesse.

Quand les petits enfants cherchent des œufs dans le jardin à Pâques, ils assurent en quelque sorte la renaissance du Printemps, et repartent ainsi aux origines de l’humanité. Jadis les œufs de différentes formes et couleurs étaient ramassés dans les nids et mangés pendant les rituels. Puis on les a décorés. La pratique de décoration des œufs toujours en vogue existe depuis fort longtemps.

L’œuf est une représentation de la puissance de la lumière. Ostara signifie très probablement Aurore, le lever du soleil à l’Est. En allemand, Est se dit Ost, et en anglais East. C’est donc le retour de la lumière et de la vie, de la nature verdoyante. L’Alban Eiler, une des 8 grandes fête Celtes, signifie « la lumière de la terre » : c’est le cycle de la fertilité, de la joie, de la création de soi-même, de l’impulsion. Avant on allumait des feux à l’aube pour symboliser ce renouveau, maintenant sonne les cloches, on fabrique des œufs en chocolat pour notre plus grand plaisir quand même.

Quant au sacrifice de l’agneau pascal que l’on trouve en cette période, s’il se réfère le plus souvent à la tradition juive qui sacrifiait un agneau sans défaut pour s’attirer la miséricorde divine, il était très répandu chez les peuples païens en toutes sortes d’occasion. On peut lui rapprocher le signe du bélier, présent à l’équinoxe du printemps. Le soleil entre alors dans le signe zodiacal du bélier.

Ostara est la grande période de nettoyage physique et spirituel et de revitalisation. Cest la période où nous pensons à nous renouveler complètement. Dans nos relations, nos aspirations, nos pensées…. On fait aussi le grand nettoyage de printemps à la maison pour se débarrasser des énergies négatives, dans le jardin on plante, on nettoie, on sème. On prend de nouvelles habitudes en se débarassant des anciennes. Les forces d’énergie Yin et Yang, masculine et féminine s’équilibrent.

Ostara, processus joyeux de la reconstruction est la célébration de la vie sur la mort.

C’est le moment des rituels de prospérité et de croissance.

 

Couleurs à utiliser : vert clair, jaune, blanc, rose, violet.

 

Encens : jasmin, oliban, cannelle, benjoin, musc, verveine.

 

Plantes : toutes les fleurs du jardin et de la nature qui fleurissent en ce moment.

Publié dans Fêtes païennes

Partager cet article

Repost 0

Fêtons Ostara, le Printemps

Publié le par Wolfshade de Kadath

Aujourd'hui, le 21 mars, fêtons Ostara ! ou fête du Printemps.   Enfin, le printemps est de retour,   les beaux jours aussi bien sûr !  Quelques violettes pour fêter cet évènement :

 

Violettes pour fêter le printemps

 

 

Les mêmes dans la pelouse :

 

Violettes pelouse

Publié dans Fêtes païennes

Partager cet article

Repost 0

Mes patchworks : Ohio Stars

Publié le par Wolfshade de Kadath

 

 

Voici Ohio Star :  ce quilt est l'aboutissement d'un round-robin avec des patcheuses françaises et américaines,   il y avait 17 participantes.  L'échange a très bien fonctionné,  moins d'une année,  chacune ayant bien joué le jeu.   Le thème était l'étoile d'Ohio,  avec des branches vertes,  sur un bloc d'une dimension bien définie au départ  hors marges de couture.   Tout est piécé main et entièrement quilté main,  dimensions 1,77x1,77 m de côté.   Pour disposer ces étoiles,  j'ai préféré utiliser un fond noir,   l'ensemble des couleur y ressortait vraiment bien. Mais que c'est fatiguant et compliqué de quilter sur un fond noir, pourtant le jeu en valait bien la chandelle.

 

 

2010082320100823 12

 

 Sur cette vue,  on voit un peu  le quilting en bordure.  Pas facile de photographier du noir avec du matériel peu performant : 

 

2010082320100823 03

 

 

L'étoile d'une participante,   Christine,  de Vitry-Le-François.  Si par hasard elle venait par ici,  elle reconnaitrait peut être son travail  :

 

2010082320100823 22 

 

Une autre étoile,  celle de Marie-Jeanne :

 

 

2010082320100823 05 01

 

 Détails,  avec le quilting,   la photo est un peu palôte pour faire ressortir le dessin du matelassage :

 

 2010082320100823 18-copie-1

 

 

Publié dans Patchwork

Partager cet article

Repost 0

Mes patchworks : Hexagones en soie et Halloween

Publié le par Wolfshade de Kadath

Suite de mes patchs.   Ils ne sont pas tout à fait dans l'ordre de leur fabrication.

 

Il y a eu ces deux là.  Ils avaient été montrés lors d'une exposition du club de patch Gisors et de clubs voisins.   C'est pourquoi il y a une étiquette avec un n° dessus.  J'avais abandonné le club de Nétreville pour Gisors plus près de chez moi à l'époque.

 

Voici mon "Jardin de Roses",   84x65 cm,   assemblé main,  quilté machine.   Les hexagones sont tous confectionnés dans des chutes de soie d'ameublement  ainsi que la glycine en appliqué.   Le tissu de fond de couleur bordeau foncé est un lainage très fin,   quilté à la machine.

 

Hexagones soie

 

 

Jardin de roses

 

 

 

 

Mon  Halloween,   85x60 cm,    tout coton,   couture sur papier  et appliqué :

 

Patch Halloween

Publié dans Patchwork

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>